Tout savoir sur les mottes

 

Tout savoir sur les mottes

 

La motte est un rehaussement de terre, important, naturel ou partiellement aménagé par l’homme, de forme circulaire. Elle supportait un ouvrage militaire assurant surveillance et protection des biens et des populations locales dès l’an mil.
Les mottes étaient bâties sur des accidents de relief naturel (rebords de plateaux, collines ) dans les régions accidentées. Les mottes artificielles sont construites principalement en plaine sur des sites stratégiques. Les mottes mixtes combinent les deux situations précédentes (levées de terre renforcées par des travaux de consolidation et de mise en sécurité ).

Clic sur la photo pour lire un texte sur les mottes

08-022-1.jpg

Photo motte l'album Puy du Fou de JM CHESNE

Sources du texte signé D Darquest

Les châteaux-forts dans la France du Moyen Age – Jean-Pierre Panouillé - Editions Ouest France-photo du livre

1 0barre vert prom haies

 La motte de la Clotte près de Montguyon Charente Maritime

2. Julien (site web) Samedi 24 Mars 2012

La motte de la Clotte près de Montguyon Charente Maritime

Un abri anti-Vikings Sud Ouest 25 avril 2009
LA MOTTE FÉODALE DE LA CLOTTE
Ancien universitaire, Bernard Laval consacre sa retraite à sauver ce site unique en Charente-Maritime-Éliane Cot, secrétaire de l’association, et Bernard Laval devant l’entrée de l’abri anti-Vikings. (photo t.B.)
On s’y est fait, aux Normands. Ce sont finalement des gens très fréquentables qui vivent dans une région très verte et produisent de l’excellent fromage. Mais il fut une époque lointaine où il fallait mieux ne pas se trouver sur leur chemin : quand ils ont débarqué d’on ne sait où pour conquérir le doux pays de notre enfance. Ça se passait aux IXe et Xe siècles et ces gars du Nord, que l’on imagine bâtis comme des 2e ligne écossais qui auraient été élevés dans le Bronx avec un poster d’Attila au-dessus de leur paillasse, ne faisaient pas dans la dentelle quand ils débarquaient dans un village. Ils brûlaient, violaient, massacraient. Les Vikings, puisque c’est ainsi qu’on les appelle aujourd’hui, ne connaissaient rien aux conventions de Genève. D’où le souterrain creusé sous la motte féodale de La Clotte pour se mettre à l’abri de leur razzia. « Jusqu’à 30 familles ont pu s’y réfugier. Avec leurs animaux », commente Bernard Laval, professeur d’économie rurale qui a choisi de consacrer l’essentiel de sa retraite à ce lieu archéologique unique en Charente-Maritime. Pour le protéger, il a créé, en 2007, l’Association pour la sauvegarde et la mise en valeur du site féodal de La Clotte.
Des diagnostics de fouilles réalisées début 2006 ont permis de confirmer les présomptions de Bernard Laval : les souterrains de cette motte castrale naturelle, sur laquelle avait été érigé un château médiéval, sans doute en bois, ont bien été creusés par les villageois pour se protéger des hordes de barbares…


SOURCE ARTICLE SUD OUEST DU LE 25 AVRIL 2009 CITE DANS CE BLOG

http://patrimoine.blog.pelerin.info/2009/06/01/poitou-charente-revue-de-press-patrimoine-au-mediascan-2009-2/

Voir aussi Publication de l’A.S.M.S.L ( Association de Sauvegarde pour la Mise en Valeur du Site Féodal de la Clotte) par Bernard Laval

Association pour la sauvegarde et la mise en valeur du site féodal de la Clotte (ASMSL)

1 0barre vert prom haies

MOTTE FEODALE DE SIECQ

Près Matha


L'édition 2011 de la fête de Siecq est achevée !
La poussière est retombée, les étals sont repliés et les dernières notes ont fini de raisonner au fond des bois ...
Cette seconde édition de la fête médiévale de Siecq a été une réussite, avec une fréquentation en hausse par rapport à l'année dernière !
Merci à toutes les personnes de bonne volonté, passionnées par le médiéval, qui sont venues nous donner un coup de main, très appréciable, en ce chaud dimanche de juillet.


SOURCE--http://mesniearbredor.canalblog.com/albums/camp_prive___siecq_2011/index.html

 

Image001 1

 

armes-poitou-9e71f.gif

Clic sur la photo pour lire la suite

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site